Google Russie

Yandex tient la dragée haute à Google en Russie : La Russie est l'un des rares pays où Google ne dicte pas sa loi dans la recherche sur Internet. Le moteur de recherche Google est tenu en échec par le leader russe, Yandex, qui détient les deux tiers du marché, en laissant à peine plus d'un cinquième à Google. La Russie compte aussi plusieurs acteurs puissants sur le secteur des moteurs de recherche : Rambler et Aport.

Pour accroître sa présence sur ce marché, google a ouvert un centre de recherche et développement chargé d'adapter l'ensemble de ses service à la langue russe. Une quarantaine d'ingénieurs y est chargée d'améliorer l'affichage des résultats ou des corrections orthographiques du moteur. Travaillant en partenariat avec le centre de Tel Aviv (Israël), le site de Moscou s'est notamment spécialisé sur l'adaptation des interfaces aux langues reposant sur une écriture de droite à gauche, comme l'hébreu ou le russe. Les ingénieurs de Moscou ont enfin lancé "Voprosy i otvety" un service de questions-réponses en russe. Second centre de Google en Russie, le site de Saint-Petersbourg s'est illustré en développant une version de la barre d'outils Google pour le navigateur Firefox. Aujourd'hui une partie des 20 ingénieurs du bureau pétersbourgeois travaille encore à l'optimisation des fonctionnalités de la barre d'outils pour le navigateur concurrent d'Internet Explorer. C'est également à Saint-Petersbourg que Calendar, le service d'agenda de Google a été développé, ainsi que Google Code Search, une extension du moteur de recherche recensant des fragments et exemples de code informatique mis à disposition par les développeurs du monde entier.